S'engager pour la Santé des jeunes
Menu

Juillet 2020

L’école de la clope

Parmi les confiseries en vente dans les bureaux de tabac, certaines attirent l’attention de par leur packaging et leur contenant.

Que dire de ces chewing-gums, sous forme de tubes, qui rappellent étrangement les… paquets de cigarettes ! Dans ces derniers, une poudre est parfois présente qui permet à ses jeunes consommateurs, puisque ces produits leur sont destinés, d’émettre une sorte de vapeur blanchâtre qui rappelle la fumée émise par les fumeurs.

Ce flash alcoolator est quelque peu atypique puisque consacré à un produit qui n’est pas alcoolisé. Il préfigure l’évolution de notre lettre de diffusion qui, dans les mois à venir, sera consacrée aux stratégies mises en place pour inciter les jeunes (et moins jeunes) à consommer des produits psycho-actifs. Cet élargissement tient compte des constats que nous faisons et du souhait de nos partenaires financiers (la DGS notamment) d’élargir notre travail de veille à d’autres substances.

S’agissant du tabac, la loi Evin a introduit l’interdiction quasi exclusive de sa publicité. Seules quelques rares exceptions persistent à l’heure actuelle (enseignes des débits, affichettes disposées à l’intérieur de ces établissements).

Cette même loi a également pris soin de contrer les tentatives des industriels de contourner la règlementation en utilisant la publicité indirecte. Celle-ci est ainsi interdite dès lors qu’un produit, par son graphisme, sa présentation ou autre signe distinctif, rappelle le tabac ou un produit du tabac.

Dans une réponse à une question, l’association DNF (Droits des Non Fumeurs) précisait sur son site : « La vente de cigarettes en chocolat est interdite car elle est considérée comme un moyen de faire de la publicité ou de la propagande en faveur du tabac au titre des articles L3511-3 ».

Suite à notre question à DNF relative à ces « chewing-gums cigarettes », l’association nous a indiqué : « S’ils n’ont pas été mis sur le marché avant le 1er janvier 1990 par une entreprise juridiquement et financièrement distincte de toute entreprise qui fabrique, importe ou commercialise du tabac, ces articles doivent en principe être considérés comme vecteurs de publicité indirecte en faveur du tabac. Dans le cadre d’une affaire similaire, une instance en justice, retardée par le confinement, devrait nous permettre de faire confirmer cette interprétation par le juge afin d’étayer une jurisprudence trop rare sur ce sujet. »

Il nous semble également que la présentation et le conditionnement de ces chewing-gums rappellent fortement le paquet de cigarettes et les cigarettes qu’il contient, constituant ainsi une publicité indirecte et interdite car ne figurant pas dans la liste des supports autorisés.

La loi Evin et les articles encadrant la publicité ont permis de protéger les jeunes des produits rappelant la cigarette, produits qui avaient pour but de la valoriser auprès d’eux et l’introduire dans leurs habitudes (d’où l’interdiction de la cigarette en chocolat). Force est de constater que certains de ces produits persistent.

Tout ceci nous questionne et nous portons beaucoup d’espoir dans la démarche juridique portée par DNF : souhaitons qu’une jurisprudence puisse indiquer la non-conformité de ce type de produit et l’enlever des rayons confiseries des bureaux de tabacs et autres épiceries.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Flash ADdict N°7

Flash ADdict n°7Le vin en canette fera-t-il "pshitt" chez les jeunes?    Le vin, produit très apprécié et consommé abondamment par les français (1) , est reconnu depuis 2011 par l’UNESCO (2) comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité. Au cœur de cette...

Meilleurs vœux !

Meilleurs voeuxHello 2022 !Belle année 2022, toujours sous le signe de la prévention et de la santé ! D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Dry January – Défi de Janvier

Dry January - Défi de JanvierLe Dry January - Défi de janvier fait son grand retour !Mais qu’est-ce que c’est exactement ? L’idée est née en 2013 au Royaume-Uni puis en 2019 en France avec la participation d'Avenir Santé depuis sa création. Le Dry January est une...

Job Alert : CDI à Marseille

CDI à MarseilleC'est Marseille bébé!L'équipe marseillaise recherche sa perle rare ! L'antenne PACA recrute un.e animateur.trice prévention en CDI. Si vous êtes à l'aise avec le public jeune et étudiant, la prévention et la réduction des risques et aimez...

Flash Addict n°6

Flash ADdict n°6L’œnotourisme, plus que du tourisme : de la publicité !La filière viticole “Les Vins de Provence”, composée de trois appellations, de nombreux vignobles et de plusieurs centaines de producteurs, produit 31% des vins rosés français.  Véritable empire...

JOB ALERT : CDI francilien

CDI francilienIl est temps d'entrer en Seine !Telle une tour Eiffel illuminant la capitale, l'équipe francilienne cherche un ou une nouveau.velle membre lumineux.se et pétillant.e ! Habituellement constituée de 4 membres, l'antenne Île-de-France recrute pour un poste...

Prix MTS 21 : Les résultats

Prix MTS 21 : Les résultatsAnd the winners are...La remise des Prix Monte ta soirée 2021 a eu lieu mardi dernier et avec elle son lot de nouveaux lauréats récompensés ! Merci à toutes les personnes présentes (partenaires, organisateurs, membres du jury, salarié.e.s,...

Flash Addict n°5

Flash addict N°5« Gaz hilarant » : Pas si drôle que ça ?Utiliser son siphon de chantilly et inhaler du protoxyde d’azote dans un ballon pour avoir un fou rire, vous connaissez ? Ce phénomène, au départ pratiqué dans les soirées d’étudiants en médecine, s’est développé...

Flash Addict n°4

Fash addict n°4Les alcooliers nous font marcher… et même courir !Début de soirée, après une journée de travail, vous vous laissez tomber sur le canapé, smartphone à la main. Vous parcourez votre fil d’actualité Facebook ou Instagram selon vos préférences et une...

Partager cet article