Avril 2019

L’éphémère à boire !

De nombreuses formes de publicités alcool interstitielles sont encore aujourd’hui retrouvées sur le net. Celles-ci prennent plusieurs formes :

– Des insertions de spots (vidéos) qui apparaissent préalablement au lancement d’une vidéo souhaitée, sans demande de la part de l’utilisateur : celui-ci devra « subir » la publicité en question, celle-ci ne pouvant être passée (« skipée ») avant un délai d’environ 5 secondes.

– Des insertions dans les « stories » diffusées sur les réseaux sociaux les plus utilisés (Instagram, Snapchat et Facebook). Ces « stories » sont des résumés journaliers qui permettent à l’utilisateur de communiquer de façon rapide sur certains moments clefs de son quotidien. Ces contenus sont composés généralement de plusieurs photos et/ou vidéos très courtes diffusées les unes à la suite des autres et visibles sur un temps limité (n’excédant pas 24 heures). Le « parasitage » des alcooliers va s’opérer ainsi : dans la « story » comprenant par exemple 5 vidéos de 10 secondes, une 6ème va être ajoutée par l’alcoolier et prendre la forme de publicité éphémère (qu’il peut quand même choisir de skipper).

Notre analyse

Contrairement à une annonce classique « consommée passivement » sur le fil d’actualité (car potentiellement survolée lors du scroll vertical), les stories génèrent des engagements organiques : l’utilisateur est pro actif, il regarde ou zappe le contenu et peut désormais interagir directement sur la story (likes, commentaires, sondage, question-réponse).

 Ceci explique que 62% des personnes qui regardent ou publient au moins un contenu éphémère sur Facebook et Messenger (ils sont 300 millions à le faire dans le monde), s’intéressent plus à une marque ou à un produit après l’avoir vu dans une Story (enquête Ipsos d’août 2018 commandée par Facebook). Ce type d’insertion génère pour 56% d’entre elles la consultation du site web de la marque pour obtenir plus d’information sur le produit promu. À noter que plus de la moitié des sondés disent attendre d’une Story de marques qu’elle leur présente offre et promotion ou de nouveaux produits (44%), qu’elle leur délivre de l’authenticité (46%), mais aussi astuces et conseils (45%)… de quoi créer de nouveaux liens avec les consommateurs en les touchant plus efficacement.

 Outre l’impact que ces publicités ont sur les (jeunes) utilisateurs, leur nature pose évidemment question quant respect de la loi. Rappelons que si la publicité est autorisée (article L3323-2) sur les services de communications en ligne (à l’exclusion de ceux qui, par leur caractère, leur présentation ou leur objet, apparaissent comme principalement destinés à la jeunesse, ainsi que ceux édités par des associations, sociétés et fédérations sportives ou des ligues professionnelles au sens du code du sport), celle-ci ne doit être ni intrusive ni interstitielle.

Si ces publicités s’imposent à l’utilisateur avant une vidéo ou dans une story, il faudrait bien sûr les faire constater par huissier de justice… mais leur côté éphémère (elles ne restent que peu de temps en ligne) rend très difficile l’opération… c’est très malin… la seule chose qui ne sera pas éphémère, soyons en sûrs, c’est l’impact que ces publicités auront chez les jeunes, en termes d’exposition aux produits et donc de consommation.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Consentement, VSS : les ressources

Consentement, VSS : les ressources

Consentement et VSSConsentement, violences sexistes et sexuelles : les lieux ressources pour en parlerQue tu sois victime ou témoin de situations de violences, que tu aies des questions ou envie d’en savoir plus, de nombreuses structures spécialisées sont à ta...

Les dérivés du tabac

Les dérivés du tabac

Les dérivés du tabacConnaissez-vous les dérivés du tabac ?Bien que l’image du tabac ait évolué et se soit dégradée dans les représentations ces dernières années en France, les nouveaux produits qui en sont dérivés (Puff, snus, sachets de nicotine, tabac chauffé,...

Projet proto en Nouvelle-Aquitaine

Projet proto en Nouvelle-Aquitaine

Projet protoNouvelle-Aquitaine : projet de prévention de la consommation de protoxyde d’azote !La consommation de protoxyde d’azote s’est développée auprès des adolescents et des étudiants qui en font un usage récréatif. Aussi appelé « proto » ou « gaz hilarant »,...

Job alert

Job alert

Job alert !On prépare la saison estivale !Clermont-Ferrand : Notre équipe auvergnate recrute un coordinateur ou une coordinatrice prévention. Votre mission sera de coordonner l'activité régionale de l'antenne Auvergne. Vous serez pour cela épaulé d'une équipe...

Campus Sans Tabac

Campus Sans Tabac

Campus sans TabacVous connaissez les campus sans tabac ?Dans le cadre du Fonds de lutte contre les addictions 2022, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a soutenu l’association en finançant une étude d’opportunité de la mise en place de campus sans...

Fermeture annuelle

Fermeture annuelle

Fermeture annuelleJoyeuses fêtes !Comme chaque année l’association prend des congés. On range les cartons d’éthylotests et on sort les pulls de Noël et les appareils à raclette. Merci d’avoir passé cette année à nos côtés. Festivals, soirées étudiantes, salles de...

Le service civique

Le service civique

Le service civique Des jeunes, engagés pour la santé des jeunes ! Pour réaliser nos interventions nous appliquons le principe de « pairs à pairs » : ce sont des jeunes, volontaires en service civique, qui, aux côtés des salariés, vont à la...