Le projet « Usages émergents »

Prévention des usages émergents de produits psychoactifs

Depuis 2020, le contexte sanitaire a évolué et les différentes phases de réouverture du
milieu festif ont fait émerger de nouvelles problématiques.

Fin 2021, avec l’apparition de l’hashtag #Balancetonbar, les témoignages ont afflué sur les réseaux sociaux, dans les médias et sur le terrain : des personnes ont pris la parole pour dénoncer des bars ou discothèques dans lesquels des produits (GHB, alcool…) auraient donné lieu à des cas de violence et/ou de soumission chimique.

En 2022 et 2023, ce phénomène ne s’est pas essoufflé avec des remontées de terrain nombreuses, dont certains médias se sont emparés. Par ailleurs, de nombreux cas d’agressions à la seringue ont été recensés, augmentant ainsi la psychose et les cas de violence constatée.

C’est dans ce contexte que l’association Avenir Santé met en place un projet de prévention par les jeunes, pour les jeunes, de l’usage en milieux festifs de certains produits psycho-actifs pouvant induire dépendance, violences et situations de vulnérabilité (et ce, avec le soutien du Fonds National de Lutte Contre les Addictions géré par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie).

Le projet concerne l’usage (volontaire ou subi), chez les jeunes, de substances psycho-actives telles que l’alcool, le GHB/GBL, les benzodiazépines et tout autre produit addictif pouvant induire dépendance, faits de violence et situations de vulnérabilité (dont la soumission chimique).

Les objectifs du projet sont les suivants :

Objectif 1

Renforcer les compétences des jeunes, les 16-25 ans, notamment les jeunes femmes et les polyconsommateurs, pour qu’ils ne se retrouvent pas dans des situations de dépendance, de violence et/ou de vulnérabilité en lien avec des consommations (volontaires ou non) de substances psycho-actives (alcool, GHB/GBL, benzodiazépines…).

Actions mises en place :

  • Des actions de prévention de terrain par des jeunes spécialement formés (en milieux festifs, dans les lieux de convivialité (bars), sur l’espace public urbain ou dans l’enseignement supérieur).
  • Des campagnes de prévention numérique.
Objectif 2

Agir plus particulièrement sur l’environnement festif en sensibilisant et formant les organisateurs d’événements festifs (associations étudiantes, festivals, etc.), gérants et équipes de lieux de convivialité (bars) et ce, pour prévenir et réduire les consommations (volontaires ou non) de substances pouvant induire dépendance, violences et/ou des situations de vulnérabilité auprès de leurs publics

Actions mises en place :

  • Des formations spécifiques à destination des organisateurs d’événements festifs (associations étudiantes, festivals, etc.), des gérants et des équipes des lieux de convivialité (bars).
  • Une boite à outils nationale en ligne.

L’enjeu n’est pas des moindres puisque nous souhaitons sensibiliser 190 000 jeunes (sur 2 ans), à travers les différentes actions du projet (actions de terrain, campagnes numériques et boîte à outils en ligne) ainsi que 250 organisateurs d’événements festifs et gérants de lieux de convivialité.

Les vidéos de la campagne sont disponibles ici !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Job alert

Job alert

Job alert !Où postuler cet été ?Paris : A pourvoir desuite ! Pour renforcer l'équipe déjà en place, nous recherchons un.e chargé.e de prévention et animation en CDI temps plein. Vos missions : Réalisation d’actions en prévention/réduction des risques : Coordination...

Consentement, VSS : les ressources

Consentement, VSS : les ressources

Consentement et VSSConsentement, violences sexistes et sexuelles : les lieux ressources pour en parlerQue tu sois victime ou témoin de situations de violences, que tu aies des questions ou envie d’en savoir plus, de nombreuses structures spécialisées sont à ta...

Les dérivés du tabac

Les dérivés du tabac

Les dérivés du tabacConnaissez-vous les dérivés du tabac ?Bien que l’image du tabac ait évolué et se soit dégradée dans les représentations ces dernières années en France, les nouveaux produits qui en sont dérivés (Puff, snus, sachets de nicotine, tabac chauffé,...

Projet proto en Nouvelle-Aquitaine

Projet proto en Nouvelle-Aquitaine

Projet protoNouvelle-Aquitaine : projet de prévention de la consommation de protoxyde d’azote !La consommation de protoxyde d’azote s’est développée auprès des adolescents et des étudiants qui en font un usage récréatif. Aussi appelé « proto » ou « gaz hilarant »,...

Campus Sans Tabac

Campus Sans Tabac

Campus sans TabacVous connaissez les campus sans tabac ?Dans le cadre du Fonds de lutte contre les addictions 2022, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a soutenu l’association en finançant une étude d’opportunité de la mise en place de campus sans...

Fermeture annuelle

Fermeture annuelle

Fermeture annuelleJoyeuses fêtes !Comme chaque année l’association prend des congés. On range les cartons d’éthylotests et on sort les pulls de Noël et les appareils à raclette. Merci d’avoir passé cette année à nos côtés. Festivals, soirées étudiantes, salles de...

Le service civique

Le service civique

Le service civique Des jeunes, engagés pour la santé des jeunes ! Pour réaliser nos interventions nous appliquons le principe de « pairs à pairs » : ce sont des jeunes, volontaires en service civique, qui, aux côtés des salariés, vont à la...

Tabado

Tabado

Zoom sur le programme TABADOLa lutte contre le tabacLa lutte contre tabac est une priorité de Santé Publique Nationale et aussi celle de l’association ! L'objectif est que d'ici 2032, les enfants nés depuis 2014 deviennent la première génération d'adultes non-fumeurs....