S'engager pour la Santé des jeunes
Menu

Fash addict n°4

Les alcooliers nous font marcher… et même courir !

Début de soirée, après une journée de travail, vous vous laissez tomber sur le canapé, smartphone à la main. Vous parcourez votre fil d’actualité Facebook ou Instagram selon vos préférences et une publication retient votre attention. La voilà, la parfaite combinaison du sport et du fun que vous recherchiez : « Vignoble en course » par le vignoble de Saint Mont d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOP). Puis, une dizaine d’autres événements similaires se glissent sous vos yeux : le « marathon des vins de Blaye », le « marathon des châteaux du Médoc », la « route du vin, semi-marathon » ou encore le « Beerun44 » à Joué-sur-Erdre, pour les amoureux de la bière et de la course.

Deux types d’événements se distinguent alors : le premier regroupe les courses « classiques » dont les lots à gagner sont des bouteilles du vignoble qui les organise. Le second représente des courses invitant les coureurs « à déguster » de l’alcool sur les stands de ravitaillement, pendant l’effort…

Notre avis

La consommation d’alcool liée à une pratique sportive reste déconseillée dans l’optique d’obtenir des performances satisfaisantes en préservant sa santé.

Par ailleurs, Il est surprenant d’observer que certains organisateurs présentent encore le vin comme « médicaliment » : « N’oubliez pas que c’est bon pour la santé, c’est un médicaliment » à 1:39 de la vidéo de présentation du 36ème marathon des châteaux du Médoc. C’est ce French Paradox qui a été décrypté par Addictions France et décrédibilisé aussi bien par les journalistes du Cash Investigation « Alcool: les stratégies pour nous faire boire » que par les acteurs de santé publique.

Au-delà de l’aspect discutable de proposer des « ravitaillements » ou des « dégustations » alcool pendant la course, le fait même qu’une pratique sportive soit un levier pour favoriser une vente d’alcool et communiquer dessus constitue-il un élément légal ? Si oui, cette réalité est-elle acceptable ?

Plus consternant encore : le relais fait par les prescripteurs de tendance, majoritairement suivis par un public jeune, notamment pour l’évènement du « Beerun » qui propose de « déguster des bières artisanales tout le long du parcours ». En effet, tout le monde y met du sien : Démotivateur, Le Bonbon, Electro News… Que seraient les acteurs de la filière alcool sans leurs fidèles compères prêts à relayer des comportements à risque pour les jeunes ?

Cela n’est pas sans rappeler la communication accrue de certaines marques lors du Championnat d’Europe de football, qui s’est manifestée par des bannières présentes derrière les joueurs et des bouteilles (« assurément sans alcool » selon la marque Heineken) placées devant eux pendant les conférences de presse. En dehors des stades, les bières Heineken, cette fois-ci avec alcool, sont représentées avec des étiquettes du drapeau français, ce qui soulève une nouvelle fois la question du contournement de la loi Evin.

Il semblerait donc que les alcooliers, vignerons compris, soient prêts à tout pour conquérir de nouvelles parts de marchés…

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Flash Addict n°5

Flash addict N°5« Gaz hilarant » : Pas si drôle que ça ?Utiliser son siphon de chantilly et inhaler du protoxyde d’azote dans un ballon pour avoir un fou rire, vous connaissez ? Ce phénomène, au départ pratiqué dans les soirées d’étudiants en médecine, s’est développé...

Flash Addict n°3

Flash Addict n°3“Si vous ne fumez pas, ne commencez pas. Si vous fumez, arrêtez. Si vous n’arrêtez pas, changez” Merci Philip Morris pour ce slogan ! Vous rentrez dans un bureau de tabac et vous vous présentez au comptoir, un collégien attend derrière vous pour payer...

JOB ALERT : CDI francilien

CDI à Paris | Intervenant.e en préventionLa fête est de retour, les interventions aussi !Parce que la fête va reprendre de plus belle un peu partout en France et en particulier en Île-de-France où la culture festivalière est très ancrée, nous recherchons notre...

Flash Addict n°2

Numéro 2Cash-cash des alcooliersIl y a quelques semaines paraissait le reportage de cash investigation :“Alcool : les stratégies pour nous faire boire”. Le magazine d'investigation, dont le titre est évocateur, revenait sur certaines de ces stratégies, d’abord celles...

Flash Addict n°1

Numéro 1 Saint-Valentin, qu’importe le flacon…Les liens entre certains contextes et l’alcool sont bien ancrés : la Saint-Valentin ne déroge pas à la règle et est instrumentalisée dans le discours de nos chers alcooliers. Nous revenons ici sur l’éventail d’émotions et...

Flash Alcoolator : décembre 2020

Décembre 2020Le cheval de Troie des alcooliers ! Le Dry January, ou « défi de janvier » s’installe dans le paysage français de la prévention, même si cette année, sans doute en raison de l’omniprésence de la crise sanitaire, l’opération semble moins connue des...

Vœux 2021

Voeux 2021 Joyeuse année préventive ! L'association Avenir Santé était présente en 2020 pour vous accompagner dans cette difficile année, à présent derrière nous. Soyons prêt pour 2021 et les nombreux défis à relever ! Belle année à toutes et tous ! D'autres articles...

Partager cet article