Fash addict n°4

Les alcooliers nous font marcher… et même courir !

Début de soirée, après une journée de travail, vous vous laissez tomber sur le canapé, smartphone à la main. Vous parcourez votre fil d’actualité Facebook ou Instagram selon vos préférences et une publication retient votre attention. La voilà, la parfaite combinaison du sport et du fun que vous recherchiez : « Vignoble en course » par le vignoble de Saint Mont d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOP). Puis, une dizaine d’autres événements similaires se glissent sous vos yeux : le « marathon des vins de Blaye », le « marathon des châteaux du Médoc », la « route du vin, semi-marathon » ou encore le « Beerun44 » à Joué-sur-Erdre, pour les amoureux de la bière et de la course.

Deux types d’événements se distinguent alors : le premier regroupe les courses « classiques » dont les lots à gagner sont des bouteilles du vignoble qui les organise. Le second représente des courses invitant les coureurs « à déguster » de l’alcool sur les stands de ravitaillement, pendant l’effort…

Notre avis

La consommation d’alcool liée à une pratique sportive reste déconseillée dans l’optique d’obtenir des performances satisfaisantes en préservant sa santé.

Par ailleurs, Il est surprenant d’observer que certains organisateurs présentent encore le vin comme « médicaliment » : « N’oubliez pas que c’est bon pour la santé, c’est un médicaliment » à 1:39 de la vidéo de présentation du 36ème marathon des châteaux du Médoc. C’est ce French Paradox qui a été décrypté par Addictions France et décrédibilisé aussi bien par les journalistes du Cash Investigation « Alcool: les stratégies pour nous faire boire » que par les acteurs de santé publique.

Au-delà de l’aspect discutable de proposer des « ravitaillements » ou des « dégustations » alcool pendant la course, le fait même qu’une pratique sportive soit un levier pour favoriser une vente d’alcool et communiquer dessus constitue-il un élément légal ? Si oui, cette réalité est-elle acceptable ?

Plus consternant encore : le relais fait par les prescripteurs de tendance, majoritairement suivis par un public jeune, notamment pour l’évènement du « Beerun » qui propose de « déguster des bières artisanales tout le long du parcours ». En effet, tout le monde y met du sien : Démotivateur, Le Bonbon, Electro News… Que seraient les acteurs de la filière alcool sans leurs fidèles compères prêts à relayer des comportements à risque pour les jeunes ?

Cela n’est pas sans rappeler la communication accrue de certaines marques lors du Championnat d’Europe de football, qui s’est manifestée par des bannières présentes derrière les joueurs et des bouteilles (« assurément sans alcool » selon la marque Heineken) placées devant eux pendant les conférences de presse. En dehors des stades, les bières Heineken, cette fois-ci avec alcool, sont représentées avec des étiquettes du drapeau français, ce qui soulève une nouvelle fois la question du contournement de la loi Evin.

Il semblerait donc que les alcooliers, vignerons compris, soient prêts à tout pour conquérir de nouvelles parts de marchés…

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Job alert

Job alert

Job alert !Nos offres pour la rentrée 2024Limoges : Pour la rentrée 2024, nous sommes à la recherche d'une personne pour prendre la coordination du territoire Nord de la Nouvelle-Aquitaine (CDI). Vous travaillerez en collaboration régulière avec un binôme, en charge...

Consentement, VSS : les ressources

Consentement, VSS : les ressources

Consentement et VSSConsentement, violences sexistes et sexuelles : les lieux ressources pour en parlerQue tu sois victime ou témoin de situations de violences, que tu aies des questions ou envie d’en savoir plus, de nombreuses structures spécialisées sont à ta...

Les dérivés du tabac

Les dérivés du tabac

Les dérivés du tabacConnaissez-vous les dérivés du tabac ?Bien que l’image du tabac ait évolué et se soit dégradée dans les représentations ces dernières années en France, les nouveaux produits qui en sont dérivés (Puff, snus, sachets de nicotine, tabac chauffé,...

Projet proto en Nouvelle-Aquitaine

Projet proto en Nouvelle-Aquitaine

Projet protoNouvelle-Aquitaine : projet de prévention de la consommation de protoxyde d’azote !La consommation de protoxyde d’azote s’est développée auprès des adolescents et des étudiants qui en font un usage récréatif. Aussi appelé « proto » ou « gaz hilarant »,...

Campus Sans Tabac

Campus Sans Tabac

Campus sans TabacVous connaissez les campus sans tabac ?Dans le cadre du Fonds de lutte contre les addictions 2022, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a soutenu l’association en finançant une étude d’opportunité de la mise en place de campus sans...

Fermeture annuelle

Fermeture annuelle

Fermeture annuelleJoyeuses fêtes !Comme chaque année l’association prend des congés. On range les cartons d’éthylotests et on sort les pulls de Noël et les appareils à raclette. Merci d’avoir passé cette année à nos côtés. Festivals, soirées étudiantes, salles de...

Le service civique

Le service civique

Le service civique Des jeunes, engagés pour la santé des jeunes ! Pour réaliser nos interventions nous appliquons le principe de « pairs à pairs » : ce sont des jeunes, volontaires en service civique, qui, aux côtés des salariés, vont à la...