S'engager pour la Santé des jeunes
Menu

Février 2020

Vraiment neutre ?

Nous en parlions il y a quelque temps, la bière 8.6 réinvente sa stratégie de communication : celle-ci utilise dorénavant le loup comme emblème, symbole « de force, de liberté et de l’esprit de meute ».

La marque utilise des codes spécifiques renvoyant à certaines communautés. Ainsi sur certaines canettes « collector », le packaging est ainsi remodelé via des collaborations avec des tatoueurs qui y apposent leurs propres créations graphiques.

Dans une autre forme de communication, la marque Kronenbourg, que l’on ne présente plus, utilise davantage le double sens dans ses supports publicitaires, ainsi qu’un marketing contextuel, en référence directe à des événements comme le Black Friday, la coupe du monde féminine de football 2019, la journée des compliments, la Saint-Valentin. Difficile de trouver un évènement sur lequel la marque ne surfe pas. Elle n’oublie pas non plus de donner dans la publicité participative.

Le côté participatif est également utilisé par Get 27, la marque jouant sur le double sens par des publicités dont le ton humoristique invitent subtilement les internautes à partager le contenus auprès de leurs amis.

Notre avis

Ces publicités sont questionnantes quant à leur neutralité.

Prenons la 8.6 qui, tout en essayant de se détacher de cette image parfois associée de bière pour « punkachien », tente de toucher les communautés rock, métal et alternatives. Elle utilise ainsi certains codes spécifiques à celles-ci, que sont le côté rebelle, contestataire (allant jusqu’à railler ceux qui prennent de bonnes résolutions vis-à-vis de l’alcool) et appose à son packaging une identité visuelle directement tirée du tatouage.

La question se pose bien sûr sur le respect de l’article L.3323-4 du CSP  qui précise qu’en matière de publicité, les seules indications permises sont « l’indication du degré volumique d’alcool, l’origine, la dénomination, la composition du produit, le nom et l’adresse du fabricant, les agents et les dépositaires ainsi que le mode d’élaboration, les modalités de vente et le mode de consommation du produit ». Une communication aussi marquée, avec un packaging qui l’est autant, renvoyant à autant de valeurs, respecte-t-elle la loi ? Tout comme l’idée de « meute » que la bière véhicule à travers le loup (apposé sur le packaging) et leur slogan « rejoignez la meute » ?

Côté Kronenbourg, on est plus léger, mais tout aussi questionnant. C’est l’humour qui est utilisé pour promouvoir la marque : « Pack Friday » le jour du « black Friday », « Bon on est en demi quand même », le jour de la qualification des bleues pour la demi-finale de la coupe du monde, le « On semait et on sèmera toujours » pour la Saint-Valentin*, jusqu’à des photos de la bière avec ces mentions « elle est élégante, elle est pétillante » lors de la journée des compliments… Qualifier une bière d’élégante, de brillante » renvoie-t-elle à des caractéristiques objectives ? L’élégance n’est-elle pas une dimension parfaitement subjective, à l’appréciation des consommateurs, bien loin de la neutralité imposée par la loi ?

L’humour, encore et toujours, avec les références de Get 27 pour valoriser le côté frais de son produit décrit comme étant « plus glacial que ta belle-mère ». Bien sûr on évoque ici ses particularités gustatives, mais la connotation est forte… Il en est de même pour le « basique simple » auquel la marque fait référence pour se décrire, évocation bien sûr du tube d’Orelsan « simple basique ». Ces associations d’idées ne personnalisent-elles pas fortement la marque, la liant avec des personnes, des sujets (la belle-mère, un chanteur populaire), bien loin des seules indications que la loi permet (rappelons que « subjectif » renvoie à « sujet ») ?

Ces exemples montrent que les alcooliers débordent de créativité pour donner du relief à leurs marques, les personnaliser, les connoter, jouant aussi sur les difficultés d’interprétation de la loi… Ils sont à l’image de certains des produits qu’ils vendent : très forts…

*On notera les justifications apportées par les alcooliers quant aux choix des termes, en petites lignes (peu visibles) sur les images. Cela sonne comme un signe qu’ils savent qu’ils jouent avec les limites.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Flash Alcoolator : septembre 2020

Septembre 2020 Le cœur, c'est très bon pour le vin... Cet été, les consommateurs ont pu observer une importante campagne de communication autour des vins d’alsace. Via l’affichage classique dans l’espace public, la marque a déroulé une série de visuels mettant en...

Prix Monte ta soirée 2019-2020

Prix Monte ta soirée 2019-2020 Réunion annuelle du jury Jeudi 24 septembre a eu lieu la réunion annuelle des membres du jury du Prix Monte ta soirée. Lors de cette dernière nous avons pu revenir sur l’année 2020, analyser les perspectives pour le Prix 2020-2021 mais...

Flash Alcoolator : août 2020

Août 2020Calva WorldCalvados expérience se présente comme une « attraction » multi sensorielle. Elle propose ainsi une visite immersive de la distillerie à travers des dégustations, la découverte des secrets de fabrication, « l’histoire de la Normandie des vikings à...

Gossip Time : Guilhem !

Gossip Time : Guilhem !Finis la tarte à la praline, bonjour les cannelés !Le Gossip Time est de retour pour enfin percer les secrets de Guilhem Vazzoler, notre joyeux ex-animateur lyonnais à présent coordinateur Nouvelle-Aquitaine. Quand il n'est pas plongé avec...

Flash Alcoolator : juillet 2020

Juillet 2020 L’école de la clope Parmi les confiseries en vente dans les bureaux de tabac, certaines attirent l’attention de par leur packaging et leur contenant. Que dire de ces chewing-gums, sous forme de tubes, qui rappellent étrangement les… paquets de...

Flash Alcoolator : juin 2020

Juin 2020Carton jaune pour Ricard !Durant le printemps 2020, Ricard a lancé sa nouvelle campagne de communication intitulée « Born à Marseille » : sur de nombreux supports (digital, affichage publicitaire), elle vise à attirer l’attention sur les origines de la...

Flash Alcoolator : mai 2020

Mai 2020"Déconfinement et coup de blouses", par les alcooliersAvec le contexte actuel, plusieurs organismes ou marques ont mis en place des opérations de soutien envers les soignants et plus généralement les dispositifs de soin. Ces opérations sont variées, certaines,...

Flash Alcoolator : avril 2020

Avril 2020Solidarité et Unité nationaleDepuis le début du confinement, nous observons un certain nombre de démarches inédites, visant à soutenir les bars/bistrots. Il s’agit de donner la possibilité aux futurs clients d’acheter en ligne et à l’avance leurs...

Partager cet article